PRODUITS ALIMENTAIRES IMPORTES DE CHINE
CANICULE
DIABETE

Actus Diabète Diabète, spondylarthrites ankylosantes, VIH, hépatites, sclérose en plaques, Parkinson, Alzheimer, polyarthrite rhumatoïde, insuffisance rénale, cancers…Toutes ces maladies sont dites chroniques dans la mesure où elles sont de longue durée, exigent des soins prolongés ...

 

Diabète et activité physique 10/02/2009 L"activité physique c'est, se lever de son canapé pour aller marcher, faire du jardinage, du bricolage ou du vélo, ou toute autre activité qui nous fasse bouger physiquement. Pourquoi e...

 

Pancreas artificiel, c'est pour bientôt Les 25 et 26 octobre 2011 marquent d'une pierre blanche l'histoire du traitement du diabète insulinodépendant. Pour la première fois, un malade montpelliérain, dont la vie dépend de l"apport perman...

 


Deux nouvelles catégories de consultations chez les médecins généralistes et spécialistes à partir du 1er novembre

En effet, à partir du 1er novembre, les consultations complexes seront à 46 euros et les consultations très complexes seront à 60 euros. Ces différentes consultations permettront aux médecins d?adapter la durée de leurs consultations aux besoins des patients en fonction de la complexité de leur situation médicale.

« Ces consultations et majorations complexes s'inscrivent dans le cadre du parcours de soins. Elles recouvrent un nombre limité et défini de prise en charge : patients présentant certaines pathologies complexes ou instables, ou situations cliniques particulières impliquant un fort enjeu de santé publique. »*

Si vous êtes en affection longue durée, elles seront prises en charge à 100%. Sinon, elles seront remboursées selon les règles habituelles, à 70 % pour la part prise en charge par la Sécurité sociale, à 30 % pour la part prise en charge par les complémentaires santé.

* Publication au Journal Officiel

Source :
http://www.lemonde.fr/sante/article/2017/09/19/sante-les-nouvelles-consu...

 


De nouvelles spécialités de levothyroxine sur le marché français d?ici un mois

Agnès Buzyn indique que ces médicaments permettront de « répondre aux besoins des patients présentant des effets indésirables persistants en lien avec la nouvelle formulation du Levothyrox. » Elle précise également que « d?ici 15 jours,des stocks européens de l?ancienne formulation du laboratoire MERCK seront mis à disposition sur prescription médicale pour les patients présentant des effets indésirables persistants. A terme, cette formulation du Levothyrox ne sera plus disponible et cette solution est donc temporaire. »
 

Elle souligne qu?il est impératif de ne pas arrêter son traitement, de ne pas changer son traitement soi-même et de consulter son médecin pour toute adaptation.
 

Pour en savoir plus :
Lire l?intégralité du communiqué de presse du Ministère de la Santé
 

A lire aussi :

https://www.federationdesdiabetiques.org/federation/actualites/nouvelle-composition-du-levothyrox

https://www.federationdesdiabetiques.org/federation/espace-presse/communiques/levothyroxr-pas-de-scandale-mais-une-vraie-crise-sanitaire

 


Semaine du coeur du 23 septembre : protégez-vous des complications cardiaques !

Des facteurs de risque plus marqués chez les femmes

Selon le BEH N° 37-38 du 8 novembre 2016*, la mortalité cardiovasculaire chez les femmes diabétiques ne diminue pas, cela pourrait être dû à l?augmentation de leur consommation de tabac ainsi qu?à d?autres facteurs. Pour elles, une activité physique renforcée serait nécessaire, l?effet du diabète et de l?obésité serait plus délétère que chez les hommes. Celles-ci seraient moins observantes avec leurs traitements. De plus, dans un article de Pourquoidocteur.fr publié récemment sur le thème de l?AVC, l?auteur précise que « A ces facteurs de risque globaux s?ajoutent ceux inhérents à la condition féminine »  notamment, « l?âge reproductif est souvent associé à la prise d?une contraception hormonale, qui augmente légèrement le risque d?incident thrombotique. »

Comment vous protéger des maladies cardiovasculaires ?

Pour limiter le risque de développer un problème cardiaque, quelques bonnes habitudes s?imposent :

  • Suivre scrupuleusement votre traitement pour le diabète pour prévenir les accidents cardiovasculaires
  • Protéger votre c?ur en maîtrisant l?hypertension artérielle (souvent associée au diabète)
  • Surveiller votre cholestérol
  • Enfin , appliquer la méthode ?zéro-cinq-trente?, à savoir « zéro cigarette, cinq portions de fruits et légumes et trente minutes d?activité physique par jour ».

Ces résultats* soulignent l?importance des mesures de prévention des complications cardiovasculaires du diabète et soulignent que des progrès sont encore nécessaires.

Sources :
BEH N° 37-38 du 8 novembre 2016, Mortalité liée au diabète en France
https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/22752-AVC-facteu...

En savoir plus :

La semaine du Coeur du 23 septembre au 1er octobre 2017
 

Diabète et risque cardiovasculaire : des liens étroits
 

Les complications cardiovasculaires du diabète
 

 

 

 


Opération de déstockage des pompes patch à insuline mylife TM OmniPod ® jusqu'au 30 novembre 2017

DASTRI  (éco- organisme en charge de la collecte et du traitement des DASRI) participe, pour le compte de la société Ypsomed et en collaboration avec le réseau officinal, à une opération de déstockage des pompes patch à insuline mylifeTM OmniPod®. Les personnes diabétiques qui utilisent les pompes patch mylifeTM OmniPod® vont désormais pouvoir les déposer dans les pharmacies d?officine points de collecte du réseau DASTRI et ce jusqu?en novembre 2017.

Une bonne nouvelle pour ces personnes diabétiques, auxquelles il avait été demandé de stocker leurs déchets dans l?attente d?une solution agréée par les pouvoirs publics. Pour les éco-organismes en charge de la  collecte et du traitement des produits en fin de vie, les dispositifs médicaux complexes* sont en revanche un vrai défi, car le patient ne peut procéder lui-même à la séparation des différents composants. Il convient cependant de noter que ce n?est qu?un premier pas puisqu?un avis de la Commission interministérielle pour le transport de matière dangereuse (CITMD) est attendu dans les mois à venir et que des « adaptations réglementaires » sont nécessaires selon le HSCP pour la mise en ?uvre d?un dispositif pérenne.

* Il s?agit, en effet, de dispositifs médicaux innovants dits complexes associant un perforant, une carte électronique et une pile.

Pour en savoir plus sur les modalités de l'opération :

Où rapporter ma pompe patch mylife? OmniPod® jusqu?au 30/11/2017 ?

Lire l'intégralité du communiqué de presse sur le site DASTRI

En savoir plus :

Les déchets d?activités de soins à risques infectieux (Dasri)

 


Participez à l'enquête : " Essai clinique: enquête sur le vécu des patients et de leurs proches "

Une étude environnementale nationale " Essai clinique : enquête sur le vécu des patients et de leurs proches " a ainsi été construite pour mieux comprendre l'expérience des patients et identifier des leviers pour améliorer les processus lors des essais cliniques.

Si vous avez participé à un essai clinique, quelle que soit la maladie, ou si vous êtes un proche ayant accompagné une personne malade à cette occasion, merci de participer à cette enquête en cliquant ici.

La recherche clinique est en effet une étape essentielle au développement de nouveaux traitements dans toutes les maladies. Pour une personne malade, participer à un essai est un acte particulièrement engageant. Au delà de ses attentes personnelles, sa participation permettra également à de futurs malades de bénéficier des résultats de cette recherche.

¹ Les associations de patients membres du Comité interassociatif :
AFA  ? ANDAR ? Europa Donna France ? Fédération Française des Diabétiques ? France Alzheimer ? France Psoriasis ? Grandir ? La Ligue contre le cancer ? LMC France

 

Participez à améliorer le vécu des patients sur les essais cliniques


Source: AFD www.afd.asso.fr



Bien choisir son lecteur de glycémie

20/12/2008
Diabète : à lire avant d’acheter un lecteur
Le diabète touche un nombre croissant de personnes en France et dans le monde et sa prise en charge constitue donc un enjeu important de santé publique. De part ses compétences, l’Afssaps exerce une surveillance, un contrôle et une évaluation des incidents concernant les médicaments et les dispositifs impliqués dans le diabète. Il s’agit d’une maladie pour laquelle, professionnels de santé et patients sont acteurs, aussi bien dans la réalisation du dosage que dans l’adaptation du traitement.
L’Agence française de Sécurité sanitaire des produits de Santé (AFSSaPS) a publié une mise à jour de la liste des lecteurs de glycémie disponibles sur le marché.
Cet appareil est utilisé pour permettre l’auto-surveillance du diabète. Ces petits lecteurs portables mesurent le taux de sucre dans le sang, à partir d’un minuscule prélèvement obtenu à l'extrémité du doigt.
Ces mesures quotidiennes renseignent à tout moment le diabétique, sur l'état de sa glycémie et servent notamment, à prévenir les risques d’hypoglycémie.
Toutefois, il est rappelé que ces appareils sont particulièrement sensibles à la chaleur et au grand froid. Les conditions d'utilisation mentionnées dans la notice de l'appareil doivent être respectées pour éviter un affichage erroné des mesures. Des températures extrêmes peuvent perturber leur fonctionnement et fausser les résultats d’analyse.
Bandelettes et électrodes doivent toujours être conservées dans un endroit sec et frais.
Comme le souligne l’AFSSaPS « lors de chaque mesure de glycémie, et si votre lecteur permet un changement d’unité, il est important de s’assurer que l’unité du résultat rendu, affiché sur l’écran, est bien celle que vous devez utiliser ».

Le prélèvement de la goutte de sang peut faire un peu mal, mais il existe plusieurs formes d’autopiqueurs avec généralement la possibilité de régler la profondeur de la piqûre au bout du doigt.
Quelles recommandations pour l'utilisation de l'auto-piqueur?
Le bout du doigt est très sensible, mieux vaut piquer sur le côté, il y a moins de terminaisons nerveuses et les vaisseaux sont aussi nombreux.
N’utilisez jamais d’alcool ou un produit similaire pour désinfecter le doigt lors d’un contrôle glycémique cela peut fausser les réactions. Un lavage des mains est suffisant.
Le lavage des mains est important. De simples traces d’aliments ou de boissons peuvent fausser le résultat. Si le sang arrive mal après la piqûre, il peut être judicieux de se laver les mains à l’eau chaude pour activer la circulation au bout des doigts : la goutte de sang sortira plus facilement.
Il faut que la peau des mains soit bien sèche lorsque la goutte se forme, sinon elle risque de couler et d’être difficile à déposer sur la bandelette. Essuyez-vous le bout du doigt si celui-ci est moite par la transpiration.
Quelle que soit la marque de la bandelette, le temps de réaction est indiqué par les fabricants. Les différents flacons de bandelettes ont des dates de péremption, qu’il vaut mieux respecter.
Sur tout nouveau flacon de bandelettes ouvert, écrire la date sur le flacon; cela permet de vérifier l’ancienneté du flacon.
La plupart des fabricants recommandent de ne plus utiliser les bandelettes d’un flacon, ouvert depuis plus de 3 mois.
Pour en savoir plus, http://agmed.sante.gouv.fr/ ou http://www.afd.asso.fr/



Bonnes pratiques à l'usage du diabétique

Il existe des documents officiels très importants, à destination du patient diabétique, vous pouvez les télécharger ci-dessous:

Le pied du diabétique: http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/diabete/plaq_pied_patient.pdf

L'oeil du diabétique: http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/diabete/plaq_oeil_patient.pdf

Memo: une feuille de route pour l'année: http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/diabete/memo.pdf
Pour en savoir plus, http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/diabete/



Quelques chiffres...

Diabète: se mobiliser pour éviter le désastre ...
"
Les raisons de l’épidémie d’obésité et de surpoids sont largement identifiées. Cet article met l’accent sur les causes de l’augmentation de la prévalence du diabète due au vieillissement de la population, à l’augmentation de l’obésité et à la sédentarité : tout un programme de lutte qu’il faudrait commencer dès le plus jeune âge…
En effet, apparue pendant l’enfance, l’obésité persiste généralement à l’âge adulte et entraînerait une surmortalité de 50 à 80 %.
Le diabète se propage également dans le monde où l'on compte actuellement:
- 48,4 millions de diabétiques en Europe,
- 19,2 millions dans l’Est méditerranéen et le Moyen-Orient
- 7,1 millions en Afrique."
Source: article paru dans Pharmaceutiques, n° 156, avril 2008.



Recommander cette page


Actus Diabète

Seniors du Monde.fr, un autre regard sur les seniors...