PRODUITS ALIMENTAIRES IMPORTES DE CHINE
CANICULE
DIABETE

Actus Diabète Diabète, spondylarthrites ankylosantes, VIH, hépatites, sclérose en plaques, Parkinson, Alzheimer, polyarthrite rhumatoïde, insuffisance rénale, cancers…Toutes ces maladies sont dites chroniques dans la mesure où elles sont de longue durée, exigent des soins prolongés ...

 

Diabète et activité physique 10/02/2009 L"activité physique c'est, se lever de son canapé pour aller marcher, faire du jardinage, du bricolage ou du vélo, ou toute autre activité qui nous fasse bouger physiquement. Pourquoi e...

 

Pancreas artificiel, c'est pour bientôt Les 25 et 26 octobre 2011 marquent d'une pierre blanche l'histoire du traitement du diabète insulinodépendant. Pour la première fois, un malade montpelliérain, dont la vie dépend de l"apport perman...

 


Vous inscrire au Diabète LAB, c?est donner du pouvoir à votre voix !

  • Donner votre avis via des questionnaires en ligne,
  • échanger lors de groupes de discussion ou entretiens avec des sociologues,
  • rencontrer d?autres patients pour tester des produits,
  • être mieux informé(e) mais pas sur-informé(e) sur le diabète par mail.

L?expert, c?est vous !

« Moi je suis convaincue de la nécessité du Diabète LAB car c?est un service participatif sur le diabète. Cette maladie est souvent incomprise. Donc pouvoir en discuter avec d?autres patients c?est très intéressant. En plus, au Diabète LAB, on trouve des informations originales et de qualité qu?on ne trouve pas partout ! » Chrystèle

Comment ? 

En créant votre espace personnel sécurisé au Diabète LAB ! Vous pouvez apporter votre contribution, selon vos disponibilités, à la recherche sur le diabète. Votre expérience et votre vécu avec le diabète au quotidien est la matière première qui permettra de trouver ensemble des solutions concrètes pour améliorer votre qualité de vie et celle de vos proches.

A quoi cela sert ? Ainsi, nous mutualisons la connaissance sur le diabète grâce à votre participation aux études. Cette meilleure compréhension de la maladie permet d?améliorer significativement la prise en charge et aussi de faire évoluer les dispositifs de santé que vous utilisez.
 
En savoir plus sur l?espace personnel :

Pourquoi créer votre espace personnel au Diabète LAB ?

Je m?inscris !

 


Point de situation sur le Freestyle Libre

Aujourd?hui, vous êtes nombreux à solliciter régulièrement la Fédération sur des problématiques relatives à l?usage de ce dispositif. Nous vous remercions de votre confiance et tentons ici d?apporter quelques éléments de réponse.

Vos remontées concernent principalement des difficultés de distribution chez les pharmaciens ainsi que le décollement du capteur ou pire, des allergies.
Que pouvez-vous faire si vous rencontrez ce type de difficultés ? Que faisons-nous au niveau de la Fédération ?

Concernant les difficultés d?approvisionnement :

Notre analyse est qu?aucun acteur -industriel ou pharmaciens- n?a suffisamment anticipé l?explosion de la demande de ces capteurs, pourtant prévisible. La distribution du dispositif s?effectue donc à flux tendu. Sans doute, les pharmaciens n?ont-ils pas non plus une gestion de leurs stocks en adéquation avec la demande.

Ce que nous faisons :

  • remontée systématique à l?industriel de toutes vos plaintes
  • interpellation des représentants syndicaux des pharmaciens sur la gestion restreinte de leurs stocks.

Ce que vous pouvez faire : dans un premier temps, si votre pharmacie habituelle ne dispose pas de capteur, n?hésitez pas à vous rendre dans une autre officine. Si vous ne disposez plus de capteurs, il est possible de revenir momentanément à une autosurveillance  par glycémies capillaires, laquelle sera prise en charge par l?Assurance maladie, nous nous en portons garants. Ce n?est pas la solution idéale, nous en sommes conscients.
 

Concernant les problématiques de décollement ainsi que pour les allergies :

Ce que vous pouvez faire :
Vous souhaitez profiter des avantages du capteur et il ne tient pas en place ? Nous ne pouvons que vous conseiller de rajouter, pour l?heure, un adhésif supplémentaire ou un système de « brassard » ou « de manchon ». Réclamez également votre formation initiale effectuée par le prescripteur du capteur si vous n?en avez pas bénéficié, cela vous permettra de vérifier que vous le posez correctement. Nous constatons, en effet, que bon nombre de patients n?ont pas une formation initiale satisfaisante sur la pose et l?utilisation du capteur.  

Les allergies sont quant à elles une problématique plus importante, empêchant l?utilisation du capteur. Nous vous incitons à participer à la déclaration des évènements indésirables en signalant cet effet sur le portail du Ministère de la santé :   https://signalement.social-sante.gouv.fr/psig_ihm_utilisateurs/index.html#/accueil

Votre signalement sera transmis à l?Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM). Plus vous serez nombreux à les déclarer, plus fine sera l?analyse de ce sujet.

Ce que nous faisons :

  • collaboration avec l?ANSM, dans le cadre du processus de matériovigilance, au sujet des allergies dues aux principes actifs de la colle et transmission de vos retours quantitatifs et qualitatifs. Résultats à venir,
  • remontée systématique à l?industriel de toutes vos plaintes et interpellations afin qu?il améliore la composition de la colle,
  • rappel aux prescripteurs d?effectuer une formation au moment de la prescription initiale de 3 mois, avec une évaluation à 3 mois, afin notamment de signaler les événements indésirables.

En conclusion, nous rappelons que toute innovation thérapeutique peut entraîner des intolérances : elles doivent être prises en compte par tous les acteurs. Le capteur Freestyle Libre n?échappe pas à la règle. Votre Fédération continue à être extrêmement vigilante sur l?approvisionnement, la distribution et les usages de ce dispositif.

Nota bene :
Afin de mieux comprendre les dispositifs de lecture du glucose en continu et leurs indications de prescription, la Fédération Française des Diabétiques organisera une visioconférence dédiée, le 25 avril prochain à 17h avec Gérard Raymond, Président de la Fédération et le Professeur Hélène Hanaire, Présidente de la Société Francophone du Diabète.

N?hésitez pas à poser d?ores et déjà vos questions via notre formulaire de contact

Notre actualité sur la visioconférence " les dispositifs de mesure du glucose en continu "


Continuez la mobilisation pour que le diabète devienne " Grande Cause Nationale 2019 " !

Initiée par Nathalie Bassire, députée de la Réunion, une proposition de loi visant à faire reconnaître la lutte contre le diabète ? Grande Cause Nationale 2019 ? a été envoyée à l?ensemble des députés, et ce avec le concours de la Fédération. En faisant du diabète un axe fort pour l?année 2019, la loi facilitera la mise en place concrète des propositions émanant des Etats Généraux du Diabète et des Diabétiques.

Cette proposition de loi a été déposée à l?Assemblée nationale le 21 mars 2018. Grâce à votre mobilisation déjà nombreuse, près de 107 députés ont co-signé cette proposition de loi. Vous pouvez consulter la liste des cosignataires directement sur le site de l?Assemblée Nationale.
 
Mais pour que cette proposition de loi soit inscrite à l?ordre du jour et débattue dans l?hémicycle, votre soutien reste indispensable : le décideur, doit voir que notre mobilisation citoyenne ne s?atténue pas !

Mobilisez-vous dès maintenant à nos côtés en votant sur le bouton " voter pour " du site des Etats Généraux du Diabète et des Diabétiques


Nouvelle opération de déstockage des pompes patch mylife TM OmniPod ® jusqu'au 8 juin 2018

Les patients peuvent désormais déposer leurs Pods* usagés dans les pharmacies points de collecte du réseau DASTRI.

Où rapporter vos pompes patch mylife TM OmniPod ® ?

  • Une fois utilisées, mettez vos pompes patch dans le carton prévu à cet effet (Recycling Box, remis par votre prestataire de services et distributeur de matériels).
  • Avant la fin de l?opération, le 8 juin au plus tard, déposer le carton dans la pharmacie point de collecte la plus proche.

Pour trouver le point de collecte le plus proche de chez vous :
www.dastri.fr/nous-collectons

*Les Pods sont des Dispositifs Médicaux (DM) associant un perforant sécurisé, des piles et une carte électronique
 

En savoir plus sur les modalités de l?opération :

Comment trier les produits complexes ?
Le communiqué de presse sur le site DASTRI


25 avril 2018 : prochaine visioconférence diabète sur les dispositifs de mesure du glucose en continu

Qu?est-ce que la mesure du glucose en continu ?
Quels sont les différents dispositifs ?
Qui peut en bénéficier ?

Le Professeur Hélène Hanaire, Chef du service de Diabétologie, Maladies Métaboliques, Nutrition du CHU de Toulouse et Présidente de la Société Francophone du Diabète (SFD), répondra aux questions en direct le 25 avril à 17 h.

Pour participer : déposez dès maintenant vos questions dans le formulaire sur mapompeainsuline.fr, en précisant dans l'objet du message : " question visioconférence 2-2018 ".

Parmi l?ensemble des questions envoyées, nous en sélectionnerons une dizaine que nous soumettrons au professionnel de santé en direct. Pour être sélectionnée par notre équipe, votre question doit être la plus précise possible et avoir un intérêt pour le plus grand nombre. Il ne s?agit en effet en aucun cas d?une consultation médicale !

Nous comptons sur votre participation !

Pour suivre notre vidéo-conférence en direct sur la pompe à insuline, rendez-vous le 25 avril à 17h.

Visioconférence  : les dispositifs de mesure du glucose en continu


Source: AFD www.afd.asso.fr



Bien choisir son lecteur de glycémie

20/12/2008
Diabète : à lire avant d’acheter un lecteur
Le diabète touche un nombre croissant de personnes en France et dans le monde et sa prise en charge constitue donc un enjeu important de santé publique. De part ses compétences, l’Afssaps exerce une surveillance, un contrôle et une évaluation des incidents concernant les médicaments et les dispositifs impliqués dans le diabète. Il s’agit d’une maladie pour laquelle, professionnels de santé et patients sont acteurs, aussi bien dans la réalisation du dosage que dans l’adaptation du traitement.
L’Agence française de Sécurité sanitaire des produits de Santé (AFSSaPS) a publié une mise à jour de la liste des lecteurs de glycémie disponibles sur le marché.
Cet appareil est utilisé pour permettre l’auto-surveillance du diabète. Ces petits lecteurs portables mesurent le taux de sucre dans le sang, à partir d’un minuscule prélèvement obtenu à l'extrémité du doigt.
Ces mesures quotidiennes renseignent à tout moment le diabétique, sur l'état de sa glycémie et servent notamment, à prévenir les risques d’hypoglycémie.
Toutefois, il est rappelé que ces appareils sont particulièrement sensibles à la chaleur et au grand froid. Les conditions d'utilisation mentionnées dans la notice de l'appareil doivent être respectées pour éviter un affichage erroné des mesures. Des températures extrêmes peuvent perturber leur fonctionnement et fausser les résultats d’analyse.
Bandelettes et électrodes doivent toujours être conservées dans un endroit sec et frais.
Comme le souligne l’AFSSaPS « lors de chaque mesure de glycémie, et si votre lecteur permet un changement d’unité, il est important de s’assurer que l’unité du résultat rendu, affiché sur l’écran, est bien celle que vous devez utiliser ».

Le prélèvement de la goutte de sang peut faire un peu mal, mais il existe plusieurs formes d’autopiqueurs avec généralement la possibilité de régler la profondeur de la piqûre au bout du doigt.
Quelles recommandations pour l'utilisation de l'auto-piqueur?
Le bout du doigt est très sensible, mieux vaut piquer sur le côté, il y a moins de terminaisons nerveuses et les vaisseaux sont aussi nombreux.
N’utilisez jamais d’alcool ou un produit similaire pour désinfecter le doigt lors d’un contrôle glycémique cela peut fausser les réactions. Un lavage des mains est suffisant.
Le lavage des mains est important. De simples traces d’aliments ou de boissons peuvent fausser le résultat. Si le sang arrive mal après la piqûre, il peut être judicieux de se laver les mains à l’eau chaude pour activer la circulation au bout des doigts : la goutte de sang sortira plus facilement.
Il faut que la peau des mains soit bien sèche lorsque la goutte se forme, sinon elle risque de couler et d’être difficile à déposer sur la bandelette. Essuyez-vous le bout du doigt si celui-ci est moite par la transpiration.
Quelle que soit la marque de la bandelette, le temps de réaction est indiqué par les fabricants. Les différents flacons de bandelettes ont des dates de péremption, qu’il vaut mieux respecter.
Sur tout nouveau flacon de bandelettes ouvert, écrire la date sur le flacon; cela permet de vérifier l’ancienneté du flacon.
La plupart des fabricants recommandent de ne plus utiliser les bandelettes d’un flacon, ouvert depuis plus de 3 mois.
Pour en savoir plus, http://agmed.sante.gouv.fr/ ou http://www.afd.asso.fr/



Bonnes pratiques à l'usage du diabétique

Il existe des documents officiels très importants, à destination du patient diabétique, vous pouvez les télécharger ci-dessous:

Le pied du diabétique: http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/diabete/plaq_pied_patient.pdf

L'oeil du diabétique: http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/diabete/plaq_oeil_patient.pdf

Memo: une feuille de route pour l'année: http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/diabete/memo.pdf
Pour en savoir plus, http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/diabete/



Quelques chiffres...

Diabète: se mobiliser pour éviter le désastre ...
"
Les raisons de l’épidémie d’obésité et de surpoids sont largement identifiées. Cet article met l’accent sur les causes de l’augmentation de la prévalence du diabète due au vieillissement de la population, à l’augmentation de l’obésité et à la sédentarité : tout un programme de lutte qu’il faudrait commencer dès le plus jeune âge…
En effet, apparue pendant l’enfance, l’obésité persiste généralement à l’âge adulte et entraînerait une surmortalité de 50 à 80 %.
Le diabète se propage également dans le monde où l'on compte actuellement:
- 48,4 millions de diabétiques en Europe,
- 19,2 millions dans l’Est méditerranéen et le Moyen-Orient
- 7,1 millions en Afrique."
Source: article paru dans Pharmaceutiques, n° 156, avril 2008.



Recommander cette page


Actus Diabète

Seniors du Monde.fr, un autre regard sur les seniors...