PRODUITS ALIMENTAIRES IMPORTES DE CHINE
CANICULE
DIABETE

Actus Diabète Diabète, spondylarthrites ankylosantes, VIH, hépatites, sclérose en plaques, Parkinson, Alzheimer, polyarthrite rhumatoïde, insuffisance rénale, cancers…Toutes ces maladies sont dites chroniques dans la mesure où elles sont de longue durée, exigent des soins prolongés ...

 

Diabète et activité physique 10/02/2009 L"activité physique c'est, se lever de son canapé pour aller marcher, faire du jardinage, du bricolage ou du vélo, ou toute autre activité qui nous fasse bouger physiquement. Pourquoi e...

 

Pancreas artificiel, c'est pour bientôt Les 25 et 26 octobre 2011 marquent d'une pierre blanche l'histoire du traitement du diabète insulinodépendant. Pour la première fois, un malade montpelliérain, dont la vie dépend de l"apport perman...

 


Lucette Bicard nous a quittés

Diabétique depuis l?âge de 8 ans, Lucette a d?abord été bénévole à la Fédération Française des Diabétiques alors qu?elle s?appelait encore Association Française des Diabétiques avant d?y travailler comme salariée puis d?y devenir membre du Conseil d?administration une fois à la retraite.

Sa profonde gentillesse, son écoute, son engagement sans faille auprès de ses collègues, des autres administrateurs et bien évidemment des personnes diabétiques et de leurs proches resteront dans les mémoires de chacun l?ayant côtoyée.

En 2008, elle propose d?offrir son temps comme bénévole au Siège de la Fédération pour répondre aux questions posées par le grand public par e-mail et courrier.
Très vite, son implication grandit, ce qui va lui permettre de travailler sur de nombreux supports d?information créés par la Fédération. Elle participe notamment à l?élaboration de livrets pour les patients traitant de la gestion du diabète au quotidien. Elle prête même son visage à de nombreux reportages pour incarner l?image de la Fédération. Remarquée pour son efficacité et son sérieux, elle devient alors assistante de direction et met à profit ses années d?expérience. Elle prendra sa retraite en 2014 pour revenir en 2015 comme élue du Conseil d?administration pour le plus grand plaisir de chacun. Fidèles à l?une de ses expressions favorites, nous souhaitons lui dire aujourd?hui : « merci tout plein ! ».
 


L?Essentiel des comptes 2017 : merci de votre soutien !

Chaque année, les comptes de la Fédération sont contrôlés et certifiés par un commissaire aux comptes agréé et indépendant. Son absence de lien avec le secteur associatif garantit sa totale objectivité et la rigueur de son analyse.

Nos comptes détaillés sont rendus publics et mis en accès libre sur internet ou consultables sur simple demande écrite, et une synthèse destinée aux donateurs de la Fédération est éditée chaque année également : vous pouvez donc découvrir l?Essentiel des comptes 2017 dès aujourd?hui. Ce condensé présente tout particulièrement l?affectation des ressources et les ressources provenant de l?appel public à la générosité. 

Comme vous pourrez le constater, vous pouvez soutenir la Fédération Française des Diabétiques en toute confiance !

Nom du fichier: 
L'essentiel 2017 de la Fédération Française des Diabétiques

Point d?information de l?ANSM : rappel de certains médicaments à base de valsartan

L?ANSM a publié un point d?information, le 6 juillet 2018, concernant un défaut de qualité affectant certaines spécialités à base de valsartan et de valsartan/hydrochlorothiazide, utilisées dans l?insuffisance cardiaque, dans l?hypertension artérielle et en post infarctus du myocarde récent. 

Il n?existe pas de risque aigu pour le patient. 

Cependant dans ce contexte, les laboratoires, en accord avec l?Agence nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM), procèdent aujourd?hui au rappel des lots des spécialités potentiellement affectées par ce défaut.

Pour autant, les patients traités par ces spécialités ne doivent pas arrêter d?eux-mêmes leur traitement ni rapporter leurs boîtes à la pharmacie. Pour toute question, les patients peuvent se rapprocher de leur médecin ou de leur pharmacien.

Pour en savoir plus : lire le point d?information sur le site de l?ANSM
 


Le point sur les limites d?usage des objets connectés

Ainsi, pour gérer son diabète avec plus de simplicité, les personnes diabétiques peuvent choisir parmi une panoplie d?objets connectés : application de conseil culinaire, semelle connectée, mesure en contenu du glucose, programmes de coaching en ligne?

Le Diabète LAB se rend régulièrement auprès de personnes diabétiques et de leurs proches pour les interroger sur leurs expériences et perceptions de ces objets. Il dresse ainsi un ensemble de limites d?usage de ces objets.

Parmi les trois principales raisons qui font que les utilisateurs délaissent les objets connectés, on retrouve le fait que :

  • certaines applications demandent aux utilisateurs d?être alimentées quotidiennement par une grande quantité de données, ce qui peut parfois provoquer une saturation et une lassitude de la part des patients ;
     
  • certains patients ont le sentiment que ces objets les confrontent plus que d?habitude à leur diabète, voire qu?ils les submergent de données dont ils ne savent que faire ;
     
  • il existe un manque de confiance dans la fiabilité de certains dispositifs ou applications (le calcul du nombre de pas, la mesure exacte de la glycémie pouvant varier d?un lecteur à un autre?)

 
Aujourd?hui, les patients sont de plus en plus acteurs de leur maladie et en cela les dispositifs connectés dédiés au diabète ne pourront évoluer uniquement dans le cadre d?une co-conception, d?une construction collective entre professionnel de santés et patients. Et les enjeux sont grands, car nombreuses sont les personnes diabétiques qui souhaitent pouvoir utiliser pleinement ces objets, dont certains ont déjà fait la preuve d?améliorer la connaissance du patient sur lui-même.
 
Découvrez l?intégralité de l?étude sur le site du Diabète LAB pour davantage d?expériences de patients avec les objets connectés !

 


Distribution du système de gestion de l?insuline Omnipod par Insulet depuis le 1er juillet

Insulet, le développeur et fabricant du système Omnipod® assure la transition de distribution en France des pompes à insuline sans tubulure. Depuis le 1er juillet, les patients reçoivent toujours le même produit mais avec un nouveau packaging. Insulet a mis en place une plateforme logistique prête à livrer les pays européens. En France,  Insulet travaille déjà avec les prestataires de santé à domicile pour garantir une qualité de soins optimale aux patients.

Pour en savoir plus : 
le numéro vert Insulet : 0800 918 442
le site Omnipod

Lire notre actualité Pompe patch Omnipod : transition en France par Insulet sur le site La pompe à insuline, parlons-en !

 


Source: AFD www.afd.asso.fr



Bien choisir son lecteur de glycémie

20/12/2008
Diabète : à lire avant d’acheter un lecteur
Le diabète touche un nombre croissant de personnes en France et dans le monde et sa prise en charge constitue donc un enjeu important de santé publique. De part ses compétences, l’Afssaps exerce une surveillance, un contrôle et une évaluation des incidents concernant les médicaments et les dispositifs impliqués dans le diabète. Il s’agit d’une maladie pour laquelle, professionnels de santé et patients sont acteurs, aussi bien dans la réalisation du dosage que dans l’adaptation du traitement.
L’Agence française de Sécurité sanitaire des produits de Santé (AFSSaPS) a publié une mise à jour de la liste des lecteurs de glycémie disponibles sur le marché.
Cet appareil est utilisé pour permettre l’auto-surveillance du diabète. Ces petits lecteurs portables mesurent le taux de sucre dans le sang, à partir d’un minuscule prélèvement obtenu à l'extrémité du doigt.
Ces mesures quotidiennes renseignent à tout moment le diabétique, sur l'état de sa glycémie et servent notamment, à prévenir les risques d’hypoglycémie.
Toutefois, il est rappelé que ces appareils sont particulièrement sensibles à la chaleur et au grand froid. Les conditions d'utilisation mentionnées dans la notice de l'appareil doivent être respectées pour éviter un affichage erroné des mesures. Des températures extrêmes peuvent perturber leur fonctionnement et fausser les résultats d’analyse.
Bandelettes et électrodes doivent toujours être conservées dans un endroit sec et frais.
Comme le souligne l’AFSSaPS « lors de chaque mesure de glycémie, et si votre lecteur permet un changement d’unité, il est important de s’assurer que l’unité du résultat rendu, affiché sur l’écran, est bien celle que vous devez utiliser ».

Le prélèvement de la goutte de sang peut faire un peu mal, mais il existe plusieurs formes d’autopiqueurs avec généralement la possibilité de régler la profondeur de la piqûre au bout du doigt.
Quelles recommandations pour l'utilisation de l'auto-piqueur?
Le bout du doigt est très sensible, mieux vaut piquer sur le côté, il y a moins de terminaisons nerveuses et les vaisseaux sont aussi nombreux.
N’utilisez jamais d’alcool ou un produit similaire pour désinfecter le doigt lors d’un contrôle glycémique cela peut fausser les réactions. Un lavage des mains est suffisant.
Le lavage des mains est important. De simples traces d’aliments ou de boissons peuvent fausser le résultat. Si le sang arrive mal après la piqûre, il peut être judicieux de se laver les mains à l’eau chaude pour activer la circulation au bout des doigts : la goutte de sang sortira plus facilement.
Il faut que la peau des mains soit bien sèche lorsque la goutte se forme, sinon elle risque de couler et d’être difficile à déposer sur la bandelette. Essuyez-vous le bout du doigt si celui-ci est moite par la transpiration.
Quelle que soit la marque de la bandelette, le temps de réaction est indiqué par les fabricants. Les différents flacons de bandelettes ont des dates de péremption, qu’il vaut mieux respecter.
Sur tout nouveau flacon de bandelettes ouvert, écrire la date sur le flacon; cela permet de vérifier l’ancienneté du flacon.
La plupart des fabricants recommandent de ne plus utiliser les bandelettes d’un flacon, ouvert depuis plus de 3 mois.
Pour en savoir plus, http://agmed.sante.gouv.fr/ ou http://www.afd.asso.fr/



Bonnes pratiques à l'usage du diabétique

Il existe des documents officiels très importants, à destination du patient diabétique, vous pouvez les télécharger ci-dessous:

Le pied du diabétique: http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/diabete/plaq_pied_patient.pdf

L'oeil du diabétique: http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/diabete/plaq_oeil_patient.pdf

Memo: une feuille de route pour l'année: http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/diabete/memo.pdf
Pour en savoir plus, http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/diabete/



Quelques chiffres...

Diabète: se mobiliser pour éviter le désastre ...
"
Les raisons de l’épidémie d’obésité et de surpoids sont largement identifiées. Cet article met l’accent sur les causes de l’augmentation de la prévalence du diabète due au vieillissement de la population, à l’augmentation de l’obésité et à la sédentarité : tout un programme de lutte qu’il faudrait commencer dès le plus jeune âge…
En effet, apparue pendant l’enfance, l’obésité persiste généralement à l’âge adulte et entraînerait une surmortalité de 50 à 80 %.
Le diabète se propage également dans le monde où l'on compte actuellement:
- 48,4 millions de diabétiques en Europe,
- 19,2 millions dans l’Est méditerranéen et le Moyen-Orient
- 7,1 millions en Afrique."
Source: article paru dans Pharmaceutiques, n° 156, avril 2008.



Recommander cette page


Actus Diabète

Seniors du Monde.fr, un autre regard sur les seniors...