JOUEZ ET TESTEZ-VOUS
RANDONNEE PEDESTRE
RANDONNEE EQUESTRE
LITTERATURE
CINEMA
THEATRE
EXPOSITIONS - MUSEES
MUSIQUE
Théâtre

Coup de coeur" du moment..."LE PORTEUR D'HISTOIRE"



Coup de coeur pour la pièce "Le porteur d'histoire" de Alexis Michalik, auteur et Metteur en scène reconnu et primé en 2014.
Une pièce coup de cœur déjà un grand succés en 2013, à voir et à partager sans modération.
En effet, Alexis Michalik a reçu en 2014, les Molières du meilleur auteur francophone vivant et du meilleur metteur en scène de Théâtre Privé pour « Le Porteur d’histoire » et « Le Cercle des Illusionnistes ».
Avec "Le Porteur d’histoire", Alexis Michalik a entrepris une oeuvre de fiction à la fois subtile et ambitieuse sur la forme et sur le fond, recombinant sans cesse l'espace, les lieux, le temps et les personnages.
Le public traverse les siècles, l'auteur le fait sauter d’un continent à l’autre en un tour de passe-passe, avec une mise en scène parfaitement maîtrisée.
Le fil rouge étant ponctué de récits dits par les nombreux personnages, individus ordinaires et personnages historiques du monde de l'art, de la politique, de la littérature, ...
L’auteur nous invite sans prétention, à une réflexion philosophique sur le sens de notre existence à travers le récit des histoires individuelles, subtile construction à partir de destins individuels pour former une Histoire, l'Histoire.
Conçue comme un conte, "Le Porteur d’histoire" relate l’histoire d’un homme qui vient d'enterrer son père et qui découvre soudain, un manuscrit qui va nous entraîner vers une histoire littéraire extraordinaire.
Le public est transporté en l'an 1348 au palais des Papes, puis dans un village algérien de 2001, et au cœur du Palais-Royal en 1830…
Il côtoie les plus grandes figures du passé: Alexandre Dumas ou Marie-Antoinette...
Ainsi, l'Histoire n'est-elle pas constituée de toutes ces histoires personnelles toutes liées entre elles, toutes imbriquées dans la grande Histoire?
Dans cette construction, défilent des personnages historiques célèbres du monde de l’art, de la littérature, de la politique...
La pièce dont le rythme très soutenu, nous livre une combinaison de personnages et de récits de vies à la fois individuelles et collectives.
Le décor particulièrement dépouillé, se limite à 5 tabourets et à un portant chargé de costumes que les cinq comédiens enfilent au gré des récits et des personnages.
Le tout, servi par un texte puissant, un rythme haletant, dit par des comédiens talentueux.

Grâce à une mise en scène sans faute et un texte bourré de références historiques, l'on découvre à quel point il est possible, même avec un décor minimaliste, de se laisser emporter dans d'incroyables histoires imaginaires.
Pour l'auteur, "Le Porteur d’histoire est une réflexion sur la part du récit dans nos vies et sur son importance...Pour ce faire, j’ai choisi cinq acteurs : trois hommes et deux femmes; cinq tabourets, un plateau nu et deux portants chargés de costumes. Les cinq acteurs incarnent un nombre illimité de personnages fictionnels ou historique. Au fil du récit, ils deviennent moteurs et instruments narratifs."

Retrouvez plus 'infos, sur le site: ticketac.com
www.ticketac.com/spectacles/le-porteur-d-histoire.htm






Désolés, infos non disponibles pour le moment...



Robert Lepage: «Ariane Mnouchkine est une source d'inspiration»

INTERVIEW -Le grand artiste québécois s'est lancé dans une fresque historique avec le Théâtre du Soleil. La Face cachée de la Lune est repris à La Villette et on le reverra à La Colline en février en marquis de Sade. Il met en scène Coriolan et réfléchit aux nouvelles technologies. Rencontre avec un amoureux de la scène.

Tous des oiseaux: les drames d'un peuple migrateur

À la Colline, Wajdi Mouawad raconte l'histoire d'une amitié sur fond de conflit au Moyen-Orient. En utilisant des langues diverses, il universalise son propos.

Les 240 ans du Montansier fêtés en grande pompe

EN IMAGES - La première représentation de la Guerre des Théâtres se joue ce samedi à Versailles, dans des décors historiques prêtés par le château. Un opéra-comique à la manière du XVIIIe siècle, pour célébrer ce lieu d'exception inauguré en 1777 sous Louis XVI.

Denis Podalydès : «Robert Hirsch était une étoile»

Le comédien a tenu à rendre hommage au maître de la Comédie-Française, mort le 16 novembre. Il livre au Figaro une anecdote qui caractérise bien ce «grand acteur», un «danseur et un clown» génial «d'élégance et de drôlerie».

La vie en chantant selon Sylvain Gary

Avec Mots pour maux, l'auteur livre un spectacle musical poétique et burlesque.

Source: lefigaro.fr



Recommander cette page


Seniors du Monde.fr, un autre regard sur les seniors...